Sport outdoor : quels critères prendre en compte dans le choix d’un talkie-walkie ?

Vous souhaitez vous procurer un bon talkie-walkie pour une activité sportive de groupe en plein air, comme la randonnée en bivouac ou l’escalade ? Vous n’êtes pas spécialement familier avec ces appareils ? Vous êtes au bon endroit !


Consultez cette page https://www.wizza.fr/talkie-walkie/ pour tout savoir sur les talkies-walkies. Si vous savez à peu près de quoi il s’agit, voici une petite liste des principaux critères à prendre en compte pour choisir la bonne radio bidirectionnelle !

#1 La norme radio

Il existe différentes technologies radio disponibles. Les plus connues sont la PMR-446, la DMR-446 et la radio CB. Aujourd’hui, presque tous les talkies walkies disponibles sur le marché grand public fonctionnent avec la technologie PMR446, qui suffit pour la plupart des applications. La gamme de fréquences de la PMR est divisée en 8 canaux analogiques. Il faut savoir que la DMR-446 est une évolution de la norme radio PMR-446, avec jusqu’à 16 canaux radio numériques.
En plus des canaux, les bonnes radios bidirectionnelles PMR ont des sous-canaux, ce qui rend la connexion plus sûre et réduit la possibilité de recevoir les bruits parasites d’autres radios et talkies-walkies à proximité. Plusieurs sous-canaux sont attribués à chaque canal, ce qui se traduit par un nombre de canaux nettement plus élevé. Les partenaires d’appel doivent tous sélectionner le même canal pour pouvoir communiquer. Une distinction est faite entre CTCSS (filtre pour une interférence minimale) et DCS (filtre numérique). Dans cet article, nous traiterons exclusivement de la radio PMR.

#2 La portée du talkie-walkie

Avec une radio PMR, dans les zones densément peuplées, on s’attend souvent à des portées ne dépassant pas les 3 km. Dans les environnements ruraux, elle pourra atteindre jusqu’à 5 km, avec une qualité de voix acceptable. Vous l’aurez compris, la portée maximale d’un talkie-walkie dépend fortement de l’environnement.
Dans des conditions optimales, il est possible d’atteindre les 10 km (par exemple, du sommet de la montagne à la vallée en contact visuel). Dans les zones fortement urbanisées, comme les grandes villes, il n’est souvent même pas possible de couvrir un kilomètre (surtout avec des radios à bas prix). Dans les forêts, la portée est généralement comprise entre 2 et 3 km. À la campagne, on peut atteindre jusqu’à 5 km. Plus la distance entre les talkies-walkies est grande, plus il y a de bruit de fond, ce qui affecte la qualité de la voix. Bien entendu, les portées réalisables dépendent aussi du talkie-walkie en question.

#3 La qualité de l’appareil

Les talkies-walkies « bon marché » ont généralement une portée et une qualité de voix plus faibles. Au mieux, ces appareils conviennent comme jouets pour les enfants. Pour les opérateurs radio amateurs exigeants ou pour un usage à l’extérieur, il faudra monter un peu en gamme pour avoir un appareil décent. Le prix du talkie-walkie (et sa marque) est généralement un bon indicateur de sa qualité globale.

#4 Le type d’alimentation du talkie-walkie

Selon le modèle, les talkies-walkies peuvent être fournis soit avec des piles alcalines, ou avec des batteries rechargeables intégrées. Les piles rechargeables NiMH (nickel métal hydrure) sont dépassées et doivent être évitées, si possible. Préférez les nouvelles batteries Li-Ion (Lithium-Ion), qui ont une excellente autonomie pouvant atteindre les 14 heures.

Les fonctionnalités du talkie-walkie

Un talkie-walkie PMR peut avoir diverses fonctions spéciales :
• Mode d’économie d’énergie : pour assurer une plus grande autonomie de la batterie, le talkie-walkie passe en mode d’économie d’énergie lorsqu’aucune transmission n’a eu lieu pendant un certain temps. Le talkie-walkie peut toujours recevoir des transmissions sur ce mode ;
• Alarme à vibrations : lorsqu’une transmission est reçue, le talkie-walkie vibre ;
• Balayage des canaux : pour localiser le trafic radio. Tous les canaux disponibles sont balayés en boucle infinie pour détecter les signaux radio actifs ;
• Surveillance des canaux (moniteur) : à l’aide de la surveillance des canaux, il est possible de traquer un canal donné pour les signaux radio. Dès qu’une activité radio a lieu sur le canal surveillé, elle peut être entendue. Il existe également des appareils qui peuvent surveiller plus d’un canal. Cette fonction est alors appelée surveillance à double canal ;
• Surveillance de la pièce (babyphone) : permet au talkie-walkie de détecter la parole ou les sons (selon le niveau de sensibilité réglé) et de les retransmettre à la radio d’écoute sans avoir à appuyer sur le bouton « push to talk » ;
• Mains libres (VOX) : permet de parler en mains libres sans avoir à appuyer sur le bouton « push to talk ». Vous pouvez régler différents niveaux de sensibilité (en fonction du volume de l’environnement).
• Suppression de bruit : filtrage des bruits de fond et mise en sourdine du haut-parleur si aucun signal n’est reçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *