Pratiquer les arts martiaux pour maîtriser la brutalité

Disciplines héritées de la culture des pays de l’Extrême-Orient, les arts martiaux se sont répandus jusqu’en Occident à travers le partage et la vulgarisation de ces pratiques. De toutes les disciplines sportives, les arts martiaux obéissent à des règles spécifiques auxquelles doivent s’assujettir les élèves tant sur le tatami que dans la vie de tous les jours. Il n’est pas rare d’envoyer des enfants hyperactifs ou des adolescents rebelles suivre des cours d’arts martiaux pour essayer de maîtriser leur brutalité. Est-ce vraiment efficace et quelles sont raisons qui font que les arts martiaux sont une pratique idéale pour une maîtrise de soi ?

Culture des arts martiaux : le respect

Taekwondo, judo ou karaté, quelle que soit la discipline art martial pratique le respect est une valeur fondamentale qu’on inculque aux disciples. Ils doivent respectent leurs aînés et leurs cadets, ainsi que les hiérarchies dans la société. En tant qu’art martial, ce respect se montre surtout par le geste, mais aussi par la tolérance. Ainsi, l’art martial n’invite pas à la violence, au contraire on préconise l’apathie.

La maîtrise de soi

L’art martial est avant tout la maîtrise de soi, on apprend surtout des techniques d’autodéfense et les élèves ne sont jamais incités à l’offensive. Le vrai but des combats est de montrer que l’élève doit se servir de ses défenses que lorsqu’il est en situation de danger. Et encore, ici il ne s’agit pas d’anéantir l’adversaire, mais seulement de se protéger.

L’art martial permet de libérer la colère et de se contenir

L’art martial permet d’améliorer votre être intérieur en agissant à double sens. D’un côté, il est efficace pour les personnes violentes qui emmagasinent de la colère, en les aidant à relâcher leurs émotions. De l’autre côté, ces personnes apprennent aussi à se contenir et à gérer ses émotions.